samedi 27 juin 2015

Jardin Compans-Caffarelli (Toulouse)

Vessel

Post-electronica futé
On imagine un garçon fan de vectorielles musicales, emprunt d’une certaine vision esthétique « industrialiste », prêt à concasser du beat. On devine un mélomane érudit, un amateur de musique classique. On entend surtout une musique puissante et organique, syncrétique, dépassant l’ancestrale guéguerre instrument contre ordinateur.