dimanche 2 juillet 2017

Jardin Compans-Caffarelli

Céh

Choc de la fée électricité, guitare amplifiée contre synthétiseurs, effets démultiplicateur des pédales et autres filtres, avec Céh, le mur de son est réel, palpable. La musique prend alors ses atours « bigger than life » et la nature même, monstrueuse, de l’amplification devient évidente. Augmentée, la puissance de la musique devient une source d’excitation dionysiaque. Avec un tout petit rien, une pichenette sur une corde, je peux faire vibrez vos entrailles, n’est-ce pas incroyable ? On pourra nous accuser d’extrémisme mais, après tout, pourquoi une belle après-midi de juillet ne devrait être que cocooning et délicatesse ? On pourra nous reprocher de jouer avec la matière sonore, son enveloppe, ses caractéristiques physiques, plus que sa composition, baignée par l’histoire et ses innombrables codes. On a bien affaire à une sorte de primitivisme ici, retrouver le plaisir un peu enfantin et sadique, on en convient, mais libérateur, d’une musique qui s’affranchit de toutes normes mélodiques, de tout carcan rythmique métré, pour jouer de sa seule énergie. Revenir à la matière première, le bruit.


Concert organisé dans le cadre du projet européen Shape
www.shapeplatform.eu
Avec le soutien de l’Union Européenne (Creative Europe)

JPEG - 4.5 ko
JPEG - 6.9 ko