vendredi 30 juin 2017

Jardin Compans-Caffarelli

Gaspar Claus

De Pedro Soler à Rone, de Favien Berger à Keiji Haino, de Barbara Carlotti à Bach, Gaspar Claus est en perpétuel mouvement, mouvements physiques, intellectuels, esthétiques. Tout entre ses mains se transforme en exercice d’intensification du goût et d’éclatement des frontières. Armé de son seul instrument, sans amplification, mais mu par ses mille et une vies de musiciens, Gaspar Claus tire de son violoncelle une charge émotionnelle tellurique, un corps sonore aussi ténu que monumental. Une expérience intime, au crépuscule des esthétiques.