NV

À l’écoute de la musique de NV, on est réellement troublé par la complexité et la subtilité des mélanges. On y entend de la techno-kayo japonaise 80’s, de l’avant-garde pop anglaise, de l’electronica allemande, un soupçon de pop vietnamienne cheasy, on y entend aussi et surtout des choses à proprement parler incroyables. Son dernier album peut s’écouter 100 fois et l’on y découvrira toujours de nouvelles perspectives. Par ailleurs, la musique de NV est traversée par une saveur un peu naïve, un sentiment délicatement anachronique qui n’est pas sans nous déplaire, qui offre une douce légèreté à l’ensemble.