OD Bongo

L’homme et la machine : depuis Kraftwerk, la dialectique est connue. L’homme robotique, l’âme de la machine. Avec OD Bongo, on en remet une couche, dense, épaisse, concassée et noire. Au cœur du paradigme techno, on retrouve encore et toujours son essence industrielle.