Projet Hamelin

Projet Hamelin

Le projet Hamelin vise à mettre en oeuvre une installation sonore interactive dans un espace public. Notre but est de créer une expérience intime et individuelle au sein d’un collectif reproduisant l’expérience d’un concert « classique », mais à une échelle et selon des modalités renouvelées.
La "bande-son" d’Hamelin et ses principes d’interaction sont l’oeuvre de Bernard Szajner.

C’est parce que nous étions lassés de la scénographie immuable permettant la rencontre entre un musicien et son public (une configuration frontale avec une scène, un système de sonorisation en façade et le public devant, orienté vers la scène, qui écoute religieusement - ou pas) que nous avons imaginé le projet Hamelin.

Le projet Hamelin se pense comme un contexte de présentation de concert alternatif. Il offrira, à terme (juin 2015), un mode de restitution et de confrontation entre public et musicien inédit. L’outil de sonorisation et l’oeuvre sonore en résultant se veulent plus contemporains, ouvert à l’interaction avec un public de plus en plus demandeur d’échange, de moins en moins « spectateur » en un sens. L’oeuvre/outil se veut ainsi innovant car en capacité d’appréhender et de monitorer en temps réel le comportement d’une foule, ou plutôt de plusieurs individus pour l’instant, de distinguer interaction individuelle et collective, et de restituer un contenu audio « interprétée », « manipulé » par le public sur une grande échelle ainsi qu’une diversité de contextes. Généreuse, rassembleuse et poétique, ludique, cette installation sonore cherche donc à la fois à interroger la liberté de l’individu au sein du collectif tout comme à renouveler le format éculé du concert.

Le projet Hamelin sera ainsi interactif (capable de prendre en compte le comportement du collectif comme des individus), immersif et in situ (la diffusion ne sera pas homogène sur l’ensemble du site mais agira en fonction de la topographie des lieux tout comme du comportement des spectateurs).

Cette installation est une co-construction sur le long terme avec le musicien-scénographe-luthier, pionnier de l’électronique française, Bernard Szajner ainsi qu’avec la société toulousaine d’innovation technologique Ekito.

- Première présentation du projet lors du festival Empreintes Numériques à Toulouse.
Le jeudi 10 avril à 17h30 et le samedi 12 avril à 16h30, au Centre Culturel Bellegarde - 17 rue Bellegarde.
Sera testé à cette occasion le tout premier prototype de "zone d’interaction"

- Deuxième présentation du projet lors de la prochaine édition des Siestes Electroniques à Toulouse.
Le samedi 28 et le dimanche 29 juin, à 16h30, au jardin Compans-Caffarelli - boulevard Lascrosses
Le prototype présenté en avril sera amélioré et nous seront en mesure de prendre en compte une plus grande richesse d’interaction ainsi qu’un plus nombre nombre d’agents impliqués.

- La version finale (si cela peut exister sur ce genre de projet) sera présentée en juin 2015.

En partenariat avec
Avec le concours technique de