Meeting Futurism

Les rencontres Futurism : comment fabrique-t-on la musique en 2016 ?
samedi 25 & dimanche 26 juin 2016
de 14h30 à 17h30 au Jardin Compans-Caffarelli
gratuit

Les rencontres Futurism explorent les nouvelles pratiques de la musique.

Vous êtes musicien, amateur éclairé, inventeur enthousiaste, luthier géotrouvetou, bidouilleurs de sons, compositeur de musique de chambre ? Vous aimez tester de nouvelles technologies, hacker/modifier vos instruments, découvrir de nouvelles interfaces musicales, comprendre tous les secrets des logiciels de MAO ? Vous cherchez à nourrir votre appétit d’expérimentation sonore ?

Pour cette quatrième édition, Futurism vous propose de mettre la main à la pâte avec un ensemble d’ateliers interactifs, d’animations et de conférences rassemblant musiciens, makers, hackers, startups, ingénieurs et autres créateurs curieux afin qu’ensemble, vous puissiez échanger savoirs et projets explorant la fabrication musicale innovante. Temps-fort de partage à l’ombre des tilleuls toulousains, ce laboratoire musical vous permettra de passer du #DIWO (Do it with others) au #DIY (Do it yourself).


PROGRAMME 2016

Samedi 25 & dimanche 26 juin
Jardin Compans-Caffarelli * de 14h30 à 17h * 0 €

Les rencontres Futurism explorent le paysage actuel de la musique et entendent être vecteurs de rencontres et d’émulation pour les musiciens toulousains. Cette année, des experts d’horizons variés viennent nous présenter leurs initiatives et apporter leur réflexion critique sur les sujets suivants : les nouveaux instruments de musique, les nouvelles interfaces, les hybridations analogico-numériques, les choix technologiques et esthétiques que cela implique, les possibilités que cela libère ou non. La MAO, bien-sûr, le tactile, le wearable, le DIY, le customisable, le vintage, aussi, comme le cloud, seront de la partie. Les objectifs ? Interagir, poser des questions et échanger pour améliorer nos pratiques.

Tout le weekend

Stand démos : Présentation de nouveaux instruments de musique (Mogees, Remidi T8, Smart Instruments…).
Stand initiation : Séances libres afin d’explorer les grands principes de la MAO – Musique Assistée par Ordinateur : conseils pratiques pour béotiens illustrés à partir de deux logiciels de référence : Live (Ableton) et Traktor (Native Instrument).
Installation sonore : Le MusicLab Artilect propose une attraction interactive mêlant synthèse sonore et son binaural. Une installation qui capte l’activité du festival et la traduit en musique.

Samedi 25 juin

Débat : design d’interfaces et création musicale – de 15h à 16h
Alors que les interfaces musicales traditionnelles (les instruments de musique) nécessitent de complexes et longs apprentissages, il est un fantasme ancien, de faire corps avec la musique, que les nouvelles technologies ravivent. Entre inventions des plus contemporaines et background historiques, est-ce que les nouvelles modalités pour jouer de la musique permettent une plus grande liberté et créativité ? Permettent-elles une plus grande expressivité autodidacte, par exemple ? Ouvrent-elle de nouvelles perspectives esthétiques ?
Avec : Andrea Baldereschi (Remidi T8), Bruno Zamborlin (Mogees), Justyna Swat (ENSCI), ainsi qu’Amaury Groc (Product Owner Ableton Live)
Débat en anglais – traduit en français

Atelier  : atelier de découverte approfondie du logiciel Ableton Live – de 14h à 17h
Découverte et initiation de la solution hybride hardware/software : Ableton Live 9 et contrôleurs Ableton Push. L’occasion de parcourir un processus de composition de A à Z : des premières étapes créatives à la finalisation du morceau. Création sonore à partir de samples issus de vinyles et d’instruments externes (synthétiseur analogique Moog, boite à rythme vintage TR707).
Avec : Matthieu Boëche, responsable du user group Ableton de Toulouse, et Freddy Frogs, responsable du user group Ableton de Montpellier et Ableton certified trainer

Atelier : construisez vos propres modules pour synthétiseur modulaire – de 14h à 17h
Modules proposés : Unknown Pleasures (noise generator tactile), Alex & June (atténuateur) et Shibuya (LFO – 9 waveforms). Cet atelier est tous publics, du débutant au musicien confirmé, modulariste ou non. Aucune expérience en électronique n’est pré-requise.
Avec : Benoît Bender de la Team Razmasynth.
Atelier payant et sur inscription : helene chez les-siestes-electroniques.com / Prix : 35€, 55€ ou 80€ (en fonction du module choisi).

Dimanche 26 juin

Projection : projection du documentaire I Dream Of Wires sur les synthés modulaires – de 14h à 15h15
Le documentaire I Dream of Wires propose une découverte didactique de 60 ans de synthés modulaires, des premiers Moog et Buchla jusqu’au renouveau contemporain. Cette projection sera accompagnée d’une présentation de machines vintage.

Débat  : les presets audio, ces sons et fonctions pré-enregistrés qui façonnent inconsciemment notre univers musical – de 15h30 à 16h30
A l’heure du numérique, l’utilisation des presets audio est une pratique massive qui contribue à la « signature » sonore de notre époque, façonne ainsi nos attentes vis-à-vis de la musique et in fine notre manière de l’écouter. Nous nous interrogeons sur la façon dont ces presets sont déterminés par les concepteurs et designers sonores ; quels sont les choix esthétiques et techniques opérés ; quels facteurs influencent ces choix ; et quelles influences stylistiques ces presets génèrent-ils ?
Avec : Adrien Mamou-Mani (IRCAM - Smartinstruments), Guillaume Heuguet (Label In Paradisum) et Stefan Goldmann (auteur du livre Presets - Digital Shortcuts To Sound).
Débat en anglais – traduit en français

Présentation : Mise en lumière du parcours du signal dans le synthé et création de patchs - de 16h45 à 17h45
Illustration pratique de la conférence sur les presets.
Avec Arnaud Riva, professeur de musique et formateur MAO (www.rivaschool.fr)

Atelier : atelier de découverte approfondie du logiciel Ableton Live – de 14h à 17h
Création et improvisations en direct avec l’artiste de musique électronique Tom Terrien, sur Ableton Live 9 et contrôleurs Ableton Push. Samples, construction rythmique et mélodique, utilisation d’effets audio. Créez votre morceau en groupe et repartez avec ! Avec Fabien Fromage, formateur MAO et Tom Terrien, musicien Atelier gratuit mais sur inscription : helene chez les-siestes-electroniques.com  


PROGRAMME 2015

Samedi 27 juin

Ateliers :

14h-17h30 – Atelier DIY fabrication d’instruments à cordes : vous voulez apprendre comment fabriquer votre propre guitare ? Vous aimeriez concevoir un instrument unique et innovant ? Venez fabriquer un Triochord ou un Homeswinger avec le Luthier de Lee Renaldo ou Liars : Yuri Landman.
Attention, places limitées, inscrivez-vous dès à présent en envoyant un email à beata chez les-siestes-electroniques.com
Triochord - 40 € - http://issuu.com/yurilandman/docs/b...
Homeswinger - 125€ - https://www.youtube.com/watch?v=6db...

Débats et présentations :

14h-15h30 – Développez votre oreille musicale avec Méludia ! Animation interactive explorant l’importance de l’ouïe dans la composition musicale : Comment affiner ses capacités de création musicale de façon intuitive ? Venez expérimenter et sensibiliser votre oreille avec le fondateur de Méludia, plateforme interactive d’apprentissage musical en ligne.

14h-16h – Music Hacking made in Toulouse : Installations interactives musicales explorant la composition musicale au croisement des nouvelles technologies. En partenariat avec les membres de Mix’art Myrys
- Atelier Stick’em up – 10 contrôleurs de jeu vidéo recyclés en instruments de musique pour un moment de création musicale participative et éphémère !
- Le Pianoptique, dispositif permettant de faire de la musique via l’analyse d’un flux vidéo et la lecture de peintures.
- Le Wood Beat Block, platine vinyl hackée.

16h-17h30 – Music Hacking et Music Making ? Talk et discussion ouverte : Qu’est-ce que le hacking apporte aux musiciens ? Comment concrétiser un espace dédié aux musiciens makers et hackers à Toulouse ? Partage de l’expérience du fondateur du London Music Hackspace, Jean Baptiste Thiebaut et des fondateurs du FabLab de Toulouse, Artilect.

Dimanche 28 juin

Ateliers :

14h-17h30 – Atelier DIY fabrication de synthétiseurs : Loïc Obrié, music maker et bidouilleur passionné vous initie à l’électronique et vous accompagne pour fabriquer votre propre Synthétiseur ! Fabriquez au choix, un Nébulophone, synthétiseur Bleeplab hybride (synthèse digitale et filtre analogique), ou un Bleepdrum (boîte à rythmes).
Attention, places limitées, inscrivez-vous dès à présent en envoyant un email à beata chez les-siestes-electroniques.com
Nébulophone - 60 € - https://www.youtube.com/watch?v=ClC...
Bleepdrum - 65€ - https://www.youtube.com/watch?v=RIn...

15h–17h30 – Atelier Ableton : venez mettre la main à la pâte pour apprendre à produire votre propre musique électronique. Prise et traitement de sons, construction rythmique et mélodique, utilisation d’effets audio.
Gratuit et libre d’accès.

Débats et présentations :

14h-15h – Code & musique, un flot de possibilités : Faire de la musique avec les ordinateurs est possible depuis les débuts des années 60. Aujourd’hui ces possibilités sont ouvertes à tous. Avec l’apprentissage du code, il est 100 fois plus facile d’expérimenter, car le droit à l’échec est infini : pas de matos à griller en cas de ratage, on peut toujours retoucher facilement ce qu’on a fait, réutiliser, partager avec les autres, faire évoluer au sein d’une communauté. Présentation des possibilités actuelles avec Jean-Baptiste Dusseaut.

14h00-15h30 – Musique électronique, inventer au-delà de l’ordinateur : Jackson and His Computerband, ou Jackson de son prénom, artiste de musique électronique IDM vous ouvre les portes de son univers créatif : inventeur de ses propres instruments, il viendra témoigner de son exploration sonore DIY, histoire de vous faire repartir la tête pleines d’idées pour approfondir votre propre expérience de composition musicale.

16H00-17h30 – Play the world with Mogees ! Installation sonore interactive, Mogees permet de transformer n’importe quelle surface en instrument de musique ! Laissez libre court à votre créativité et venez expérimenter avec son inventeur, Bruno Zamborlin.

15h00-17h30 – Audio-Meetup
Thématique : Sound design et synthèse sonore, la création audio au croisement de l’innovation numérique.
Rassemblement de la communauté toulousaine investie dans le sound design


- PROGRAMME 2014

samedi 28 juin dimanche 29 juin

14h30 : Accueil des participants et présentation du drawbot

14h30 : Accueil des participants et présentation du drawbot
Scène 1

15h : Retour d’expérience : La réalité économique d’un label indé aujourd’hui
16h : Présentation : le service BuzzMyMusic
Scène 1

15h : Débat : culture libre et droits d’auteurs
16h : Atelier : montage du stylo audio Drawdio
Scène 2

15h : Débat : DIY et apprentissage empirique dans les musiques expérimentales
16h : Débat : la fin de la subversion dans les musiques actuelles ?
Scène 2

15h : Retour d’expérience : la visualisation du son
16h : Présentation : les objets sonores interactifs Phonotonic
Scène 3

15h : Atelier de pratique musicale : le remix
16h : Atelier de pratique musicale : le remix
Scène 3

15h : Atelier de pratique musicale : Patchblock
16h : Atelier de pratique musicale : Patchblock
Scène 4

16h30 : Test de la version bêta de l’installation sonore interactive Hamelin
Scène 4

16h30 : Test de la version bêta de l’installation sonore interactive Hamelin

17h : Keynote : les nouveaux formats d’événement co-créatifs

17h : Keynote : création musicale et artisanat logiciel


- Descriptif sessions

Samedi 28 et dimanche 29 juin - 14h30 - Drawbot
Partager les savoirs, laisser circuler librement les techniques, étendre le champs des possibles grâce au numérique, autant de principes qui s’appliquent à la création musicale aussi bien qu’à la création graphique. C’est dans cet esprit de partage et de bidouillage collectif qu’est né le drawbot. Grâce à ce traceur vertical, artisanal autant que technologique, la communication visuelle de Futurism devient performative et l’objet unique se multiplie.

Animé par Florence Grosse Florence est une jeune graphiste étudiante à l’école des Beaux-Arts de Nancy.

Samedi 28 juin - 15h - La réalité économique d’un label indé aujourd’hui
L’industrie musicale connait une crise durable et majeure. Le label (ou maison de disques) demeure au centre de l’échiquier, il agit ou inter-agit avec l’ensemble des professions du secteur, artiste bien sûr, mais également distributeur (physique et numérique), médias, éditeur musical, entrepreneur de spectacle, etc...etc....Cette position centrale, lié à un contexte économique fragile, amène certaines structures à diversifier leurs activités. Do It Youself inefficace ou véritable choix positif ? Une trop grande diversification peut être engendrer une non rentabilité ? Soit devenir "touche à tout" au détriment d’approfondir durablement les sujets. A travers l’émergence de fédérations régionales et, pour la région Aquitaine, de l’exemple concret de la Feppia, quel avenir pour la filière ?

Animé par Sean Bouchard
Éditeur musical, entrepreneur de spectacles, fondateur et directeur artistique du label indépendant Talitres (2000 >> 2014), membre fondateur et trésorier de la Feppia (Fédération des Editieurs et Producteurs Phonographiques Indépendants d’Aquitaine).

Samedi 28 juin - 16h - BuzzMyMusic
Gratuit et illimité, BuzzMyMusic propose 3 avantages concrets aux musiciens :
1 - Être accompagnés pédagogiquement depuis leur espace privé, pour apprendre à mieux utiliser les réseaux sociaux via des tutoriels vidéo, des articles et des interviews de professionnels de la musique.
2 - Rassembler leurs réseaux sociaux en un seul et même endroit, diffusant toutes leurs informations et permettant de faire leur auto-promotion.
3 - Mettre gratuitement l’un de leurs titres en vente sur iTunes, Deezer, Spotify et les services de téléchargement et de streaming.

Animé par Tony Chapelle
Musicien et passionné de musique, Tony Chapelle a occupé des fonctions marketing et commerciales à la FNAC, Virgin Mégastore, EMI Music France et Sony Music France avant de co-fonder Opendisc. Il est aujourd’hui consultant formateur, expert en stratégie digitale, marketing et management 2.0. Il est l’auteur et le fondateur de BuzzMyMusic.

Samedi 28 juin - 15h - DIY et apprentissage empirique dans les musiques expérimentales
Alors que les pratiques semblent se multiplier dans le cadre d’expérimentations et d’improvisations produisant de nouvelles formes musicales (noise, field recording, live electronics, drone, ambient…), nous présenterons en quoi ces pratiques relèvent d’une approche empiriste, où chacun s’approprie les outils et styles préexistants, fabrique et détourne des instruments pour finalement produire une musique singulière. Toutes ces approches impliquent une logique de médiation en lien avec les différents types de pratique, de transmission des œuvres émergentes, par les artistes eux-mêmes ou des structures les programmant, à travers des ateliers sur place ou des dispositifs utilisant le régime numérique. Des exemples sonores et multimédia illustreront le propos et apporteront des éléments explicatifs de l’émergence DIY d’instruments fabriqués et/ou "bendés" dans le cadre des musiques expérimentales et développent ainsi une émancipation des artistes et auditeurs.

Animé par Nicolas Debade
Nicolas Debade est doctorant en sciences des arts/sociologie, sous la direction de Sylvia Girel (LESA, Aix Marseille Université) et Philippe Le Guern (CAPHI, Université de Nantes). Il est également chargé de Recherche, développement et médiation au GRIM, scène musicale de montévidéo, à Marseille sous convention CIFRE. Son domaine de recherche est principalement axé autour des musiques expérimentales et improvisées, avec une approche complémentaire en rapport à l’innovation, la transversalité, les nouvelles technologies, le régime numérique et la médiation culturelle. Il est membre du comité de rédaction de la revue internationale TACET autour des musiques expérimentales. De plus, il anime une émission mensuelle intitulée « Désexpérimental » sur Radio Grenouille et participe à différents projets musicaux.

Samedi 28 juin - 16h - la fin de la subversion dans les musiques actuelles ?
Dans leur livre "révolte consommée, le mythe de la contre-culture", Joseph Heath et Andrew Potter écrivent ceci : "Voici une courte liste de choses qui, au cours des 50 dernières années, ont été considérées comme extrêmement subversive : fumer, les cheveux longs pour les hommes, les cheveux courts pour les femmes, la barbe, la minijupe, le bikini, l’héroïne, le jazz, le rock, le punk, le reggae, le rap, les tatouages, les graffitis, le surf, le scooter, le piercing, ne pas porter de soutien-gorge, l’homosexualité, la majiruana, les vêtements déchirés, le gel coiffant, la coupe mohawk, la coupe afro, la contraception, les post-modernisme, les pantalons en tissus écossais, les légumes biologiques, les bottes militaires, le sexe interracial. De nos jours, on peut trouver tous les éléments de cette liste dans un vidéoclip de Britney Spears (à l’exception peut-être des légumes biologiques)".
Au regard de ce constat, qu’est-ce qui, au travers de la musique actuelle, peut être encore considéré comme subversif aujourd’hui ? La musique a-t-elle encore une dimension revendicative ou n’a-t-elle plus qu’une dimension récréative ? Sert-elle encore des revendications collectives ou n’est-elle qu’un instrument de distinction individuelle ? Possède-t-elle encore un aspect contestataire ou ne permet-elle plus qu’aux industries médiatiques et culturelles de renouveler leur catalogue ? Animé par Gildas Lescop
Doctorant en sociologie récemment rattaché au laboratoire C3S de l’Université de Franche-Comté, Gildas Lescop termine une thèse consacrée à l’étude du mouvement skinhead. Cet objet d’étude, lié aux cultural studies, l’a amené à s’intéresser au rôle et à l’influence de certaines formes musicales, notamment sous leurs aspects politiques.

Samedi 28 juin - 15h > 17h - Atelier de pratique musicale : le remix
Ces ateliers pour petits et grands ont pour buts de faire découvrir aux participants la musique contemporaine et électroacoustique, de développer leur écoute, et de s’amuser à échantillonner et remixer une pièce musicale connue préalablement choisie. Diverses approches de recherche sonore et de production permettront d’aboutir à la création d’une pièce musicale courte :
- utilisation de sampleurs, boites à rythmes, synthétiseurs et séquenceurs logiciels
- montage, mixage et traitements audio

Samedi 28 juin - 17h - Les nouveaux événements co-créatifs
World Café, Barcamp, Coding party, Hackathon, Disco Soupes, Trade School, Museomix, ... ces dernière années de nouveaux formats co-créatifs ont été inventés par diverses communautés pour répondre à un besoin de faire les choses ensemble autrement. Au dela du "DIY", ces nouveaux formats d’évènements facilitent la coopération et le DIWO ("Do It With Others", "faites le avec les autres"). Petit tour d’horizon de nouveaux formats pour organiser des événements co-créatifs par et pour les artistes.

Animé par Lilian Ricaud
Musicien, nomade digital, chercheur-consultant-formateur sur les pratiques coopératifs en réseaux, Lilian Ricaud observe les nouveaux usages d’internet et leur implications pour les artistes depuis 2006. Lilian Ricaud anime également le projet Toc-Arts qui explore les nouvelles opportunités du web pour les artistes et publie des guides et des analyses sur différents sites. Par le passé, Lilian a également travaillé dans l’organisation de concerts au sein de l’association culturelle gersoise "La Mandragore" et a piloté la stratégie web de blueFROG, un projet musical basé à Bombay (Inde), regroupant salle de concert, studio d’enregistrement, production de musique et promotion d’artistes.

Dimanche 29 juin - 15h - Culture libre et droits d’auteurs
Après une brève présentation du droit d’auteur, nous aborderons les enjeux liés à l’émergence de la musique libre, c’est à dire des enregistrements, partitions, paroles, et autres placés sous une licence libre. Une licence libre est une licence par laquelle le musicien autorise explicitement certaines utilisations, tout en en concervant d’autres. Elle ne doit pas être cofondue avec la musique libre de droits, c’est à dire dans le domaine public. Nous tenterons ensemble de répondre à la fois aux interrogations que peuvent se poser les musiciens avant de se lancer dans cette aventure, et des mélomanes souhaitant découvrir ou approfondir leurs connaissances de la musique libre.

Animé par Framasoft
Association bien connue de promotion du logiciel libre, de la culture libre et de son état d’esprit, Framasoft a également un petit frère : Framazic, portail d’entrée vers la musique libre.

Dimanche 29 juin - 16h - Stylo audio Drawdio
Drawdio est un crayon électronique qui joue de la musique lorsque vous dessinez ! C’est un super projet pour les débutants, facile à souder et utilisable tout de suite. C’est un synthétiseur musical qui utilise les propriétés conductrices du graphite de la mine de crayon.

Animé par Snootlab
Snootlab est une société toulousaine créée en 2010 qui conçoit et développe des produits électroniques avec une approche Open Source Hardware. Nous sommes plus particulièrement spécialisés dans la conception de nouvelles cartes électroniques à monter soit-même pour les plates-formes Arduino et Raspberry-pi. Nous voulons enchanter le "Maker" européen en lui proposant des créations électroniques originales, astucieuses à réaliser soit-même. En libérant sources, plans et schémas de nos produits, nous souhaitons contribuer au développement de l’écosystème du "do it yourself" au travers de créations originales de produits, d’utilisations et d’événements.

Dimanche 29 juin - 15h - Le son visualisé
De plus en plus, les artistes pensent leur musique comme associée à des images. Cependant, au-delà du classique VJ et des logiciels automatiques de mapping, les artistes s’orientent de plus en plus vers la programmation pour s’affranchir des codes établis depuis longtemps liés à l’illustration simple. En effet, avec des frameworks comme Max6, il est possible de programmer complètement des systèmes génératifs, des lecteurs de vidéos pré-enregistrées, des processeurs d’images capturées par des webcams et bien plus. Je propose ici une véritable approche esthétique et technologique de la visualisation du son qui puisent à la fois dans la recherche d’une forme d’expression pensée à l’avance mais aussi dans l’exploration progressive de proche en proche laquelle j’utilise souvent dans mes différents temps de résidences artistiques autour de projet d’installations sonores et visuelles ou de projets de live performance. Abordant aussi bien le nécessaire théorique que les aspects concrets pour réaliser des oeuvres sonores et visuelles, ce Talk est une véritable plongée dans le monde du son et du visuel qui donne les pistes essentielles et l’état de l’Art des champs associés. Les technologies décrites et utilisées au cours du workshop sont : OpenGL, Max6 (Max/MSP, Jitter et Gen), Max for Live & Ableton Live, VDMX, Openframeworks, OSC. Il sera question de sonification vs visualisation, approche pixel map vs openGL/3D, intérêt du noise et du hasard contrôlé.

Animé par Julien Bayle
Julien Bayle est un artiste numérique français, codeur, et professeur d’art numérique à l’École Supérieure d’Art et de Design de Marseille, enseignant notamment l’environnement Max6 (anciennement nommé Max MSP). Il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages sur des frameworks technologiques permettant la création, l’expression et la performance live.

Dimanche 29 juin - 16h - Object sonore interactif Phonotonic
Phonotonic Music Battle : premier jeu interactif permettant de faire de la musique de manière intuitive grâce au mouvement. Condensé de technologie intégrant capteurs de mouvement, objets connectés, algorithmes intelligents et design d’interaction sonore, ce jeu met à la portée de tous, sans apprentissage, des possibilités d’expression musicale jusque là réservées aux musiciens.

Phonotonic développe des technologies d’objets connectés et des applications qui changent notre rapport à la musique. Phonotonic a été créée en 2011 à l’issue de dix ans de recherche au sein de l’IRCAM. Les travaux de son fondateur ont été utilisés dans des pièces de musique électro-acoustiques, technologie récompensée lors de la Guthman Competition (2011) et exposée au MoMA à New York. Phonotonic bénéficie du soutien des incubateurs Agoranov et du CENTQUATRE-PARIS.

Dimanche 29 juin - 15h > 17h - Atelier de pratique musicale : Patchblock
Patchblock est une plateforme unique de création musicale qui unie hardware et software, et donc praticité, feeling et adaptabilité. Avec le software Patchblock, vous pouvez pouvez programmer librement les mini synthétiseurs Patchblock pour les transformer, selon les envies et les besoins, en filtres, séquencers, oscillateurs etc. les assembler ensemble ou non ... Ce workshop vous permettra de vous familiariser avec cette interface et de jouer de la musique d’une nouvelle manière.

Animé par Christian Cherene Christian Cherene est un artiste multimédia et un chercheur basé entre Barcelone (où il travaille à l’Universitat Pompeu Fabra sur les systèmes cognitifs) et Belfast (où il travaille à l’University of Belfast sur les technologies musicales). En tant que directeur artistique pour Mindflood LTD, il s’intéresse particulièrement aux questions culturelles d’interaction et de perception.

Dimanche 29 juin - 17h - Création musicale et artisanat logiciel
Animé par Guillaume Saint-Etienne
Je suis Développeur logiciel (informaticius vulgarilis) le jour, musicien la nuit. Et fier de l’être ! Grace à la musique électronique, le DIY, les Live Jams j’ai retrouvé dans cette passion des valeurs que j’ai la chance de pratiquer dans mon métier. Et vice-versa. Programmer des logiciels requiert de la maitrise technique, du savoir faire, beaucoup, mais vraiment beaucoup de pratique, de l’ingéniosité et contre toute attente pas mal de créativité. Deux mondes que tout semble opposer (la passion vs le travail) se rejoignent. De plus le travail en groupe et les méthodes Agiles m’ont permis de renfoncer ce lien. Laissez moi vous expliquer en quoi.

Samedi 28 et dimanche 29 juin - 16h30 - Test de la version bêta de l’installation sonore interactive Hamelin
Le projet Hamelin est un projet de recherche que Les Siestes développent sur le long terme. En juin 2015, il s’agira d’une installation sonore interactive et immersive, qui s’établira sur une bonne partie du jardin Compans-Caffarelli, et dont nous allons tester, cette année, deux des modules d’interaction qui vous proposent de jouer de la musique avec votre corps.
Projet retro-futuriste, imaginé conjointement avec le musicien Bernard Szajner et la société Ekito, Hamelin cherche à émuler une expérience intime et individuelle au sein d’un collectif reproduisant l’expérience d’un concert, mais selon des modalités renouvelées. La prise de conscience de l’interactivité s’éprouve comme la prise de conscience de sa place au sein d’un groupe. Nous vous invitons donc à passer du statut de spectateur à celui d’acteur, à venir expérimenter notre installation et à nous faire part de vos retours.







- PROGRAMME 2013

samedi 29 juin dimanche 30 juin
DEBATS

15h : Comprendre le streaming (les rémunérations sur le web)
16h : Le Crowd Funding : qu’est-ce que ça change ?
DEBATS

15h : DIY or Die : une liberté nouvelle ou une injonction de tout faire soi-même ?
16h : La critique "techno" : comment écrire sur les musiques électroniques ?

ATELIERS DE PRATIQUE (tous niveaux)

15h Présentation de l’instrument de musique Dualo
16h Débat sur la lutherie contemporaine animée par le GMEA
ATELIERS DE PRATIQUE (niveau intermédiaire)

15h Utiliser le nouveau device Ableton Push
16h Fabriquer ses instruments de musiques en Brico Bending
ATELIER D’INITIATION (niveau débutant)

15h Session d’enregistrement et de sampling (à partir de 5 ans)
16h Session de composition sur Ableton Live (à partir de 10 ans)
17h Session de production (effets midi, arrangement) (à partir de 15 ans)
ATELIER D’INITIATION (niveau débutant)

15h Session d’enregistrement et de sampling (à partir de 5 ans)
16h Session de composition sur Ableton Live (à partir de 10 ans)
17h Session de production (effets midi, arrangement) (à partir de 15 ans)

- Descriptif sessions

- Samedi 29 juin - Talks
15h Online Streaming
Il s’agira de comprendre comment les artistes sont rémunérés sur les différentes plateformes comme iTunes, Amazon MP3, Spotify, Deezer, YouTube, etc...(téléchargement Versus streaming, streaming interactif Versus streaming non-interactif) et notamment se poser la question de savoir si le streaming cannibalise-t-il les revenus du téléchargement. Etant donné l’importance croissante du streaming dans la consommation de la musique, ce changement de paradigme doit être compris par les musiciens afin qu’ils puissent mieux s’adapter pour en pouvoir en profiter.

Débat animé par Andy Richards
Auteur-compositeur-interprète dans un groupe d’indie folk illustré Uniform Motion, Andy Richards tient un blog sur les expériences du groupe depuis 2008 (distribution de la musique en ligne, promotion, production DIY, crowdfunding, etc..) qui s’est fait remarquer en 2011 lorsqu’un article sur la distribution de la musique sur internet a été repris par Gizmodo, MTV, TechDirt, The Guardian, Der Spiegel, etc...

16h Crowd Funding
Le crowdfunding et crowsourcing culturel sont deux notions qui sont apparues il y a quelques années et qui sont censées répondre, pour certains, à un désengagement partiel de l’Etat et des collectivités en terme de subventions. Pour d’autres, il s’agit de la représentation d’une demande générale, idée derrière le Web Collaboratif. Or derrière ces acteurs du Web se jouent des intérêts industriels typiques du Web 2.0. Quels types de plateformes existent et quelles sont les modalités de production et de financement collaboratives ? En quoi ces dispositifs participent d’une expérience markétisée ? En quoi ces dispositifs sont caractéristiques du web collaboratif (ou 2.0) ? Est-ce que ce phénomène renforce l’industrialisation de la culture ? Comment certains usages des plateformes de crowdfunding ou de crowdsourcing détournent ou se dérobent aux stratégies industrielles ?

Débat animé par Jeremy Vachet
Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paris 8 au sein du CEMTI, les recherches de Jeremy Vachet portent sur les mutations ayant cours dans les industries culturelles et créatives. Thématiques de recherche : Théories des industries culturelles et industries créatives. Crowd funding et Crowd sourcing culturels. Auto-production des travailleurs créatifs. Transformation du capitalisme et individu contemporain.

- Samedi 29 juin - Ateliers de pratique
15h Lutherie contemporaine avec DUALO
La société Dualo conçoit et fabrique une nouvelle génération d’instruments de musique basé sur une disposition des notes originale et brevetée, le principe dualo. L’objectif de Dualo est de révolutionner l’accès à la pratique musicale. http://www.dualo.org/ « Sur les instruments existant, les notes ne sont pas disposées de manière rationnelle par rapport aux règles de l’harmonie musicale. Résultat : il faut atteindre une certaine virtuosité avant d’obtenir un résultat et laisser parler son imagination. Avec le Dualo, plus besoin de savoir lire la musique : c’est une cartographie mentale de la musique totalement différente »

Atelier animé par Bruno Verbrugghe, Directeur Général et co-foundateur de Dualo.
Informaticien, scientifique et musicien multi-instrumentiste, Bruno s’est forgé une longue expérience dans les domaines alliant technologie, son et musique. Titulaire d’un Master de recherche Acoustique, Traitement du Signal et Informatique Appliqués à la Musique à l’Institut de Recherche et de Coordination Acoustique-Musique (IRCAM / Université Paris 6), Bruno est spécialisé en lutherie électronique et en systèmes temps-réels pour l’interaction musicale. Après plusieurs années passées à travailler dans les systèmes d’interaction avec la voix chantée, et notamment dans les jeux vidéo de karaoké vocal sur console, Bruno a rejoint Jules dans l’aventure Dualo en 2010

16h Débat sur la lutherie contemporaine
Des travaux visant à faciliter ou étendre les possibilités expressives d’instruments existants jusqu’à des dispositifs de contrôle inédits, l’essor des technologies, qu’elles soient analogiques ou numériques, a considérablement bouleversé les enjeux de la facture instrumentale au XXe siècle. Depuis de nombreuses années, le GMEA – Centre National de Création Musicale d’Albi-Tarn n’a cessé d’allier recherche et création pour réintroduire, renouveler et questionner la place de l’instrument et du geste qui lui est lié au sein des musiques électroacoustiques. Au travers d’un panorama de différents projets technologiques et artistiques, cette présentation souhaite proposer un cadre d’échange pour mieux comprendre les enjeux des nouvelles lutheries pour la création d’aujourd’hui.

Atelier animé par Thierry Besche
Autodidacte forcené. Formation musicale classique (violon puis piano et flûte traversière). Formation électroacoustique : stagiaire du GRM-INA, de l’IRCAM-Pantin, de Pierre Henry. Après avoir traversé différents groupes instrumentaux et théâtraux, a fini par se poser à Albi où il dirige de 1975 à 1980 la Maison des Jeunes et de la Culture. Il y rassemble une équipe dans une dynamique résolument tournée vers la création. Il organise à ce titre de nombreux spectacles, expositions, rencontres et créations. En 1977, il fonde avec Roland Ossart l’atelier de Musique Electroacoustique d’Albi qui devient en 1980, le GMEA (Groupe de Musique Électroacoustique d’Albi), dont il devient le responsable permanent en 1981. Depuis 1981, son parcours se confond à celui du GMEA où à ce titre, outre ses fonctions « structurelles » de directeur, il y mène depuis plus de 30 ans de nombreuses actions dans différents domaines : création, pédagogie, enseignement, recherche, diffusion, édition et production.

et Julien Rabin
Julien suit un cursus de musique et musicologie à l’Université de Rennes 2 avant de se spécialiser dans le domaine des musiques électroacoustiques et de l’informatique musicale au sein d’un Master Arts et Technologies Numériques. Il est actuellement chargé de recherche et développements informatiques au GMEA – Centre National de Création Musicale d’Albi-Tarn et coordinateur des chantiers d’expérimentation artistique au sein du projet ANR OSSIA. Membre de l’Association Française d’Informatique Musicale, il coordonne par ailleurs le comité de pilotage des Journées d’Informatique Musicale.

- Dimanche 30 juin - Talks
15h Le DIY aujourd’hui
Le "DIY" mouvement artistique ayant émmérgé du Punk dans les années 80 a connu des mutations si profondes qu’il est intéressant non pas d’analyser ses origines mais plutôt de tenter de décrire ce qu’on entend aujourd’hui par DIY. Le mot d’ordre est à la participation, notion qui fait echo aux évolutions du WEB ces dernières années. Seulement cette injonction de participation revêt autant une dimension émancipatrice qu’une injonction de tout faire soi-même (production, diffusion, communication,...) qui peut rapidement s’avérer débordante.

Présenté par Jeremy Vachet,
Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paris 8 au sein du CEMTI sous la direction de Philippe Bouquilion et Jacob T. Matthews et jeune chercheur à la Maison des Sciences de L’Homme. Ses recherches portent sur les mutations ayant cours dans les industries culturelles et créatives.

Débat en présence de Fabien Eychenne & Nicolas Lassabe.
Après avoir animé le programme Villes 2.0 de la Fing, Fabien Eychenne (@fabieneychenne) a été directeur de projet du programme Fab Lab². Il est désormais coresponsable du programme Refaire, aux frontières du Do-it-yourself (@re_faire) lancé par la Fing et anime le blog Produire autrement dédié aux modes de fabrication industrielle à l’heure du numérique et de la participation. Il est l’auteur de La ville 2.0, complexe… et familière (Fyp éditions, coll. "Fabrique des possibles", 2009) ainsi que du Tour d’horizon des Fab Lab.
Nicolas Lassabe est co-fondateur du premier FabLab français, Artilect FabLab Toulouse un atelier collaboratif issu du réseau mondial des FabLabs (Laboratoires de fabrication). Ils rendent possible l’invention en donnant aux individus accès à des outils de fabrication numérique. Nicolas est aussi membres du CA de l’International FabLab Association.

16h La critique "techno"
"Critique rock" : on pense à Lester Bangs face à Lou Reed ou à Phil Man, ses ray ban et ses papiers gonzo. Les critiques rock ont largement participé à une tradition littéraire fascinante mais les musiques populaires ne se réduisent plus, désormais, au rock. Peut-on parler d’une critique électro ? Quelles sont les manifestations littéraires qu’inspirent les musiques électroniques ? À travers ce panorama, on découvrira un imaginaire de la techno ainsi qu’une réflexion sur les expériences et pratiques qu’elle engage.

Débat animé par Noëmie Vermoesen
Doctorante en littérature comparée, Noëmie Vermoesen travaille sur les liens entre littérature et musique et notamment sur la critique des musiques populaires. Au cours de son master, soutenu en septembre 2012 à Lille 3, elle a travaillé sur la critique rock en se concentrant tout particulièrement sur la critique des musiques électroniques. Elle a déjà fait plusieurs conférences (à la Sorbonne, pour le Centre de Recherche sur la Presse Musicale Française ou encore à Rennes 2).

- Dimanche 30 juin - Ateliers de pratique
15h Push ! (& Ableton Live 9)
Push est un nouvel instrument hardware conçu pour résoudre un vieux problème : comment créer de la musique. Push permet un contrôle direct et tactile sur la mélodie, l’harmonie, les rythmes, les sons et la structure, avec l’aide d’Ableton Live. Des pads dynamiques, des boutons, des encodeurs, et un grand afficheur, combinés à un workflow innovant, permettent de jouer et de développer des idées musicales sans avoir à regarder ou à intervenir sur l’ordinateur.

Atelier animé par Fabrice Fortner
Ingénieur chez Airbus, Fabrice Fortner est un multi-activiste culturel toulousain. Membres d’un grand nombre d’association, cheville ouvrière de la DIY Music Academy, Fabrice Fortner est surtout un chantre d’Ableton Live et a, à ce titre, proposé plusieurs formation en la matière.

16h Brico Bending
Cet atelier propose la réalisation de dispositifs sonores à partir du détournement de jouets. Les thématiques suivantes seront abordées : présentation du « circuit bending » et de Reed Ghazala (précurseur/inventeur), où et comment récupérer du matériel ?, initiation à la petite soudure, réalisation de vibrobot (récupération de vibreur de téléphone), recherche de court-circuit, montage d’un potentiomètre, d’un interrupteur et d’une sortie jack, intégration des sons obtenus dans une piste sonore en live.

Atelier animé par Olivier Thibaut
Olivier Thibaut, sous son nom d’artiste 8.Live, est créateur plasticien et musicien depuis plus de 15 ans. Dans la lignée du mouvement techno des années 90 qui l’a porté, il suit cet engouement pour le "bidouillage" électronique et informatique, empreint d’un esprit "free", où le partage et le libre échange des biens et de la culture s’imposent comme une nécessité. OLivier Thibaut recycle ainsi désormais ses matériels sonores ou informatiques pour les détourner.


- Samedi 29 et dimanche 20 juin - Ateliers d’initiation
15h - Session 1 - Sons du quotidien et création sonore : création de samples (à partir de 5 ans)

Création et utilisation de petits instruments électroniques à base de fruits et de pâte à modeler
Prise d’échantillons sonores (environnementaux, informatiques ou musicaux) enregistrés à la volée
Dérushage et premier contact avec l’interface générale du logiciel Ableton Live en mode session

16h - Session 2 - Construction rythmique et mélodique : choix des sons et composition (à partir de 10 ans)

Ecoute des samples obtenus en session 1, agencement des pistes de travail et choix des outils hardware/software
Prise en main des instruments “Impulse”, “Drumrack”, “Simpler”, “Analog”, “Operator” et “Collision” d’Ableton Live en mode session

17h - Session 3 - Beat making et (re)mix : finalisation de projet (à partir de 15 ans)

Utilisation des pistes créées en session 2 sous forme de clips
Construction rythmique à l’aide de pads
Utilisation d’effets audio/midi à l’aide de contrôleurs tactiles et rotatifs
Agencement du projet en mode arrangements, corrections et export.