Soirée Club Siestes 2012

Soirée Club Siestes 2012

La traditionnelle soirée club de l’édition toulousaine des Siestes est souvent l’occasion de découvrir un nouveau lieu de fête éphémère et cette année ne dérogera pas à la règle puisque nous investirons exceptionnellement le gymnase Déodat de Sévérac ! Encore une soirée à part !


Grease, Carrie, The Virgin Suicide, Glee, Sauvez par le gong et même Retour vers le futur, les bals de promo dans un gymnase font désormais partie de notre psyché collective. Avec cette soirée au lycée, Les Siestes Electroniques revisiteront les codes de ces fameuses « prom night » en mettant notamment l’accent sur les groupes de bal. Beaucoup de live donc pour cette soirée club spéciale, de vrais groupes, du spectaculaire et du fun.

Elektro Guzzi Live
Elektro Guzzi c’est une guitare, une basse et une batterie, soit le live techno le plus hypnotique qui soit. Si cela peut apparaitre comme contradictoire sur le papier, en concert cet antagonisme supposé est balayé d’un simple revers de main par notre trio autrichien. Et si l’on pouvait craindre une transcription un peu scolaire, à la ligne, de la structure électronique, force est de reconnaitre qu’Elektro Guzzi a su garder, mieux incarner, ce qui fait l’énergie brute de la techno. Un must see en début de soirée pour commencer sur les chapeaux de roues.

Hypnolove Live
Le secret le mieux gardé de Record Makers revient avec un nouvel album. Et comme une partie conséquente du catalogue du label, il s’agit de revisiter une certaine idée de la France, décadente, désinvolte, mais dandy, avec une certaine classe qui n’est pas exempte de brio. Une touche de retro-futurisme de bon aloi est également présente et nous renvoie à certaines kitscheries années 80 dont on n’a cessé de se délecter dernièrement, parfois de manière coupable, il est vrai, mais toujours avec gourmandise.

Funkineven Live
Souvenons-nous de ce que disait Derrick May de la techno : « Comme si George Clinton et Kraftwerk se retrouvaient coincés dans un ascenseur ». La musique de Funkineven se situe totalement dans l’aire de cette définition : cosmique, psychédélique, sexy mais aussi cybernétique, rythmique et martiale. Comme un retour aux sources d’une techno enjouée et joueuse, un retour à la cellule souche qui donna naissance aussi bien à Afrika Bambaataa qu’à Cybotron. En résumé, une musique black aussi à l’aise dans ses dérivées acid house que broken beats.

Pional Live
Le madrilène Miguel Barros alias Pional excelle dans l’art de teinter sa disco-house de power-pop vocale. Autrement dit, on a affaire ici à des boîtes à rythmes inspirées, des synthés ailés, des refrains vocodés entêtants et de belles envolées mélodiques qui assument leur côté mélodramatique, voire même tendent franchement vers l’épique dans les moments les plus magiques. Bref, de belles chansons électroniques qui font danser les mains en l’air, les yeux fermés, le sourire aux lèvres.

John Talabot Dj set
Barcelonais enfant du Sonar, John Talabot exprime à la perfection ce que peut être la musique pop électronique du XXIème siècle. Synthétisant 30 ans d’histoire musicale, John Talabot n’invente rien à proprement parler, mais l’air du temps étant à la ré-exploitation, il participe de son époque en faisant jammer Depeche Mode, Ellen Alien, Animal Collective et SBTRKT sur fond de coucher de soleil de carte postale. Un syncrétisme éminemment contemporain qui tient du phénomène « best-of » (ne retenir que le meilleur) et un exotisme qui fait figure de ce que nos parents appelaient futur (un horizon meilleur), pour une musique qui se veut avant tout célébration des sens.

@ Gymnase Déodat de Séverac // 26 boulevard Déodat de Séverac - Toulouse
15€ // 23h x 5h
Places en vente sur Digitick, Ticketnet et Fnac
Places à tarif réduit, en série limitée, également en vente à la boutique Agnès b. Homme, rue du Coq d’Inde (12€)

Facebook Event